Archive pour la Catégorie 'Ecriture automatique'

Ambulations

Pourquoi ma plume glisse-t-elle aussi aisément sur le papier quand ma voix bute sur les mots les plus simples ?

Sans sens

Je vis dans un monde irréel
Je rêve des rêves étranges
D’amitiés, de dystopies
Je vis dans un monde inconnu
Brûlé à vif et saigné à blanc
Pleuré de mensonges et frappé
Et sous le sceau de l’anarchie
Je pleure, je frappe et je ris.

Chimère

J’ai plongé sans peur dans l’océan qu’on me présentait. Mais j’ai nagé trop loin pour atteindre une chimère, et je manque de souffle. J’aimerais une main amie, ou celle de la chimère elle-même, pour me tirer de là.

J’ai vu.

Je les ai vu à côté l’un de l’autre.
Les deux que j’ai aimés.
Que j’aime encore.
Je me suis mordu les lèvres. Mieux vaut perdre quelques gouttes de sang que mon sang-froid.

Inhumain

Je me sens
Impuissante
Fêlée
Par les échos incessants
De la mêlée
De mon amour
De l’inconnu
J’ai vécu
Ce que je redoutais
J’essaie
De faire croire
De prétendre
De faire confiance
Mais en vain
Mon coeur a refusé.

Brisures fêlures éclats

La meilleure façon de tester la solidité de quelque chose est de le briser.
Une méthode qui coûte cher.
Quand un humain est brisé il est dur de le réparer.

Ancre d’encre

You’re my anchor 

But you’re rusty from helping me
You want to fly away
But you’ve got no wings
I cut them when I tied you to me.

Silence

Tu écris parce que tu ne parles pas. Il faut bien poser des mots sur ce qu’on est, ce qu’on ressent et ce qu’on vit. Donc tu écris.

Et si « je » est un autre alors c’est pourquoi « tu » est mon identité. Tu te débarrasses ainsi du problème. Lâche.

C’est lâche, ça, de prendre des raccourcis. De sauter un problème. De tourner le dos à tes difficultés, et de les contourner. Tu es lâche.

Tu n’es pas parfaite. « Tu » n’es pas parfait non plus. Mais tu es forte, tu es en vie et tu es capable de tout. Si go get it girl.

Néant

Je sais pas quoi écrire.

C’est tout vide dans ma tête.

Un gouffre d’infinies pensées qui désertent le ciel, et vont se nicher, doucement, aux tréfonds de mon âme, la ou, inaccessibles, elles savent que jamais je n’irais les détruire. 

Si seulement ils réalisaient

-Et ceux là ? Ils sont en couple tu crois ?

-Eux ? Tu plaisantes j’espère. Chacun est amoureux de quelqu’un qui ne les imagine qu’en ami.  Été notre eux c’est parfaitement clair;  ils se friendzonent mutuellement sans même savoir qu’ils ont une chance. 

-C’est con. Ça se voit qu’ils devraiente être ensemble.

-Ils sont à fond sur leur crushes. Ils ne savent même pas que ce qu’ils éprouvent n’est pas le dixième de ce qu’ils pourraient vivre.

-Elles viennent d’où tes statistiques ? 

-De mon coeur.

1234



Pocopordecir |
Spirousan |
Amprorransnig |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le livre chinois
| lelivrequebecois
| Lettresamonamoureuse