Archive pour la Catégorie 'Description'

Boum.

C’est comme une longue traînée de poudre explosive offerte à la mèche d’un briquet.

Ou un accident de voiture, quelques secondes avant l’impact, où les verres de brisent, avant que l’on ait le souffle coupé.

Un fleuve délicieusement frais lors dun jour de canicule, un fleuve profond et noueux, tourmenté, aux mille et une vagues qui tourbillonent dans un courant vengeur.

Un doux poison, une drogue, un peu d’eau sucrée dont on ne se passe, une saveur douce comme le printemps et amère à l’arrière goût; quand on s’attend au bouquet final.

Néons

Des néons.

Ils clignotent. La lumière tressaille dans les tubes en verre. On dirait une âme sur le point de s’éteindre. Elle résiste, tente de briller un peu encore, avant de disparaître.

Ou sinon, des néons défectueux.

Portrait

Bourdonnent persifleur insistant aux oreilles pures des innocents.

Sifflement continu susurrant d’une bouche vermeille.

Charmant battement enjôleur de cils noirs comme l’ébène.

Caresses empoisonnées d’une main de soie véritable.

Tel est le portrait du menteur.

Jaune

C’est une couleur vive, enfin… Comme si quand on la voyait un sourire venu des yeux nous faisait voir la vie en rose. pardon, je t’embrouille.

Le jaune, c’est lumineux comme le Soleil. Ca brille et ça pétille. Comme des bulles de Fanta. c’est presque la même couleur.

C’est le mélange de rouge et du vert. Pas aussi chaud que le rouge mais pas froid comme le vert. entre les deux mais plus brillant que terne.

Le jaune c’est beau comme la vie. C’est le Soleil, le coeur des fleurs, les poussins, les frites et le sable.

C’est compliqué de décrire une couleur. On dit que le jaune est la couleur de la joie, tu vois ? Non, tu es aveugle. c’est pour ça que je décris.




Pocopordecir |
Spirousan |
Amprorransnig |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le livre chinois
| lelivrequebecois
| Lettresamonamoureuse