Sept ans de malheur

Je plonge chaque fois un peu plus en toi
Mais si je devais expliquer de nouveau
Les essais qui enrobent mon émoi
Je distinguerai plus le vrai du faux.

Il est vrai que je porte à croire
Que la vie s’acharne de mon côté
Mais je vous assure que mon miroir
En sept ans ne s’est jamais brisé.

Soyez certains de ma bonne volonté
Je tente, maladroitement parfois
De réparer les pots cassés
Mais je n’en garde aucun pour moi.

2 Réponses à “Sept ans de malheur”


Laisser un Commentaire




Pocopordecir |
Spirousan |
Amprorransnig |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le livre chinois
| lelivrequebecois
| Lettresamonamoureuse